Festival Photomed 2014 – « Les Villas Méditerranéennes »

 

Photomed_cpochoy-4480

Dans le cadre de la 4eme édition du Festival Photomed – le festival de la photographie méditerranéenne – du 22 mai au 15 juin 2014 à Sanary-sur-Mer,  l’exposition collective « Les Villas Méditerranéennes » présente des regards de photographes sur ces architectures spécifiques…

Pour cette exposition collective en extérieur, j’ai réalisé les recherches iconographiques (pour soumission au comité artistique du festival), mais aussi les demandes d’autorisation (photographes, architectes, propriétaires, ayant-droits… selon les cas), ainsi que la rédaction du texte de présentation générale et des cartels…

Villas-4312

LES VILLAS MEDITERRANENNES

… VUES PAR JEAN DIEUZAIDE, LUCIEN HERVÉ, GABRIELE BASILICO, KARL LAGERFELD, STÉPHANE COUTURIER, FRANÇOIS HALARD, JACQUELINE SALMON, ROLAND HALBE, JACQUES GUYOMAR, LOUIS-PHILIPPE BREYDEL, BERNARD TOUILLON, JEAN GILLETTA, LEON & LEVY, STUDIO NEURDEIN.

 

«Luogo privilegiato in sito elevato» prescrivait Scamozzi tandis que Le Corbusier prônait « l’authenticité que la nature même met dans ses oeuvres – son économie, sa pureté, son intensité – ce sont eux qui, un jour de soleil et clairvoyance sont devenus des palais ». La représentation architecturale diffère avec le temps, mais la problématique reste la même, celle de la «villeggiatura», celle du lieu et du temps de l’«otium», hors de l’espace-temps de la ville. Si la Méditerranée a inventé la ville, la Villa Méditerranéenne invente la villégiature.

Qu’elle soit palladienne, néoclassique, moderniste, ou contemporaine, qu’elle soit grandiose ou minimaliste, rationnellement ordonnée ou intégrée le plus naturellement du monde à son environnement, qu’elle s’impose aux regards « des autres » ou s’y dérobe, la Villa Méditerranéenne est un privilège, celui d’habiter avec plaisir… Celui d’habiter autrement cette géographie originelle, de renouer avec la nature, la lumière, la terre, la pierre, la mer… tout en se nichant à l’ombre de la créativité des hommes jouant avec les techniques et les mythes, rêvant d’éternité et de paradis retrouvé. «Voilà la vérité incontestable, la leçon offerte par la villa italienne à celui qui franchit pour la première fois ses portes et jette un regard sur la mer et les montagnes qui lui font oublier ce qu’il a vu au-dehors (…). Oui c’est pour lui que le paysage se suspend à la fenêtre ; c’est pour lui seul que la main de Dieu l’a signé» (Walter Benjamin).

Cette suspension du paysage à la fenêtre, cette suspension du temps humain et urbain, cet instant de clairvoyance qui laisse entrevoir l’éternité, la photographie les cueille et les prolonge. Loin du cliché bourgeois, la Villa Méditerranéenne se révèle avec l’écriture de la lumière, en photographies.

Iconographe : Caroline Pochoy

Le Festival Photomed remercie les photographes mais aussi les architectes, propriétaires et ayant-droits : Madame Jacqueline Dieuzaide, Madame Judith Hervé, l’Association des amis de Lucien Hervé et Rodolphe Hervé, La Fondation Le Corbusier, Giovanna Calvenzi et Beba Gristina, Cini Boeri Studio, la succession Eredi Malaparte, Eric Prfunder, La villa Noailles, La Ville de Hyères et la communauté d’agglomération Toulon Provence Méditerranée, la succession Mallet-Stevens et l’ADAGP, Mathias Klotz, Ensamble Studio, Philippe Laïk, David Teillet, Le Palais Bulles et Pierre Cardin, Le Comité Cocteau, Culturespaces, La Médiathèque de l’Architecture et du Patrimoine, l’Agence Roger-Viollet et la Parisienne de Photographie…

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s